Dossier de VISA pour la FRANCE (2020) : Salarié, fonctionnaire, commerçant…

Une des plus grandes causes de rejet des dossiers de visa, surtout de la part du consulat de France, est le manque de documents justificatifs pour tel ou tel aspect du séjour demandé. Parfois, une simple erreur de remplissage du formulaire suffit à créer une incohérence avec le dossier déposé.

Pire encore, certains se fient à ce que se dit dans les réseaux sociaux pour la constitution du dossier de visa vers la France (ou autre état Schengen), alors que ce dernier diffère selon la situation socioprofessionnelle du demandeur, salarié dans notre cas.

Les types de justificatif

Pour le dossier d’un visa cours séjour (moins de 90 jours) vers la France pour tourisme, un salarié devra présenter des documents pour justifier cinq (5) aspects relatifs à sa demande. Sur ces cinq, quatre ont un lien direct avec le séjour, tandis que le dernier a comme objet de montrer les liens que vous avez avec votre pays de résidence, ce qui garantira votre retour avant que le visa accordé soit expiré.

Ainsi, le salarié, qu’il soit dans le public, dans le privé ou travaillant pour son propre compte, devra présenter des documents spécifiques pour TOUTES les catégories suivantes :

  1. Le but du voyage et séjour.
  2. Assurance médicale.
  3. Hébergement adéquat.
  4. Moyens financiers.
  5. Preuve de stabilité socioprofessionnelle.

Les documents requis pour chaque catégorie

Les Prérequis :

Avant de déposer son dossier, il faudra s’assurer de disposer de certains documents prérequis :

  • Le Formulaire de demande de visa Schengen (France) rempli, signé et daté.
  • Une Photo d’identité au format 3,5 X 4,5 cm
  • Un passeport en cours de validité.
  • Une preuve de prise de rendez-vous
  • Récépissé France-VISA
  • Titre de séjour pour les non-nationaux.

Ensuite, Il faudra constituer le noyau dur du dossier de demande de visa pour Salarié demandé pour les pays du Maghreb et d’Afrique. Pour ce faire, il faudra répondre aux exigences de chacune des cinq catégories mentionnées ci-dessus.

1. But Du voyage/séjour :

Le but est ici d’expliquer, de manière très claire, ce que vous comptez faire en vous rendant sur le territoire français. Cela se fera via les documents que vous présenterez, et qui seront vérifiés par le consulat pour parer à d’éventuelles tentatives de fraude.

Ainsi pour un séjour touristique ou visite d’un proche, il sera demandé à un salarié de présenter dans son dossier :

  • Confirmation de la réservation d’un voyage organisé ou tout autre document indiquant le programme envisagé. En d’autres termes, il est préférable de disposer d’un voucher touristique. (Détails ici)

Nb : La préservation du billet d’avion (ou Télex) N’est PAS obligatoire pour les ressortissants maghrébins.

2. Assurance médicale :

L’assurance médicale de voyage est sans doute le document le plus facile à faire, mais il faut faire attention, car ce dernier devra attester couvrir 30.000 € de frais médicaux et de rapatriement.

Autre chose à savoir, c’est que ce ne sont pas toutes les agences d’assurance qui donnent des assurances valables pour les dossiers de visa vers la France. Il faudra donc se renseigner sur la liste exacte des prestataires acceptables dans le pays de résidence. Nous conseillons néanmoins d’opter pour AXA Assurance, ou toute autre firme française.

3. Hébergement

En général, sont acceptées les attestations d’accueil et les attestations d’hébergement, ou voucher fournis par n’importe quelle entité morale (entreprise, hôtel…). Les locations de biens immobiliers (Rb&B) sont aussi valables à condition prouver disposer de ressources financières suffisantes soit quelques 120€ par jour.

4. Finances

Pour un salarié, il faudra présenter un relevé bancaire ou postal des 3 derniers mois de salaire. Les attestions imprimées par internet ne sont pas valables, car non cachetées. Il faudra y rajouter toute autre prise en charge par une entité invitante ou une attestation de compte en devise.

Il faut noter que les comptes bancaires doivent présenter un certain ‘mouvement’, c’est-à-dire des dépôts et retraits mensuels. La somme d’argent entrante doit évidemment être justifiée par une fiche de paie ou attestation de pension.

5. Stabilité socioprofessionnelle

Un salarié devra présenter :

  •  Une attestation d’emploi ou contrat de travail récent.
  • Attestation d’affiliation à la sécurité sociale (ou lettre explicative de l’employeur).

Pour un commerçant, les documents sont :

  • Justificatif d’inscription de son entreprise à l’organisme qui gère les registres de commerce.
  • Attestation d’affiliation à la sécurité sociale.
  • Document officiel mentionnant le chiffre d’affaires (déclaration des impôts).
  • Relevés bancaires de la société (3 derniers mois).

Pour les agriculteurs :

  • Attestation d’exploitant agricole.
  • Carte d’agriculteur.
  • Dernière déclaration de revenus annuels.

Pour les fonctionnaires du secteur public :

  • Décret de nomination

À cela, le demandeur, qu’il soit salarié, autoentrepreneur ou agriculteur doit présenter des documents prouvant un certain lien avec le pays de résidence, du genre :

  • Certificat de mariage
  • Livret de famille
  • Possession de bien immobilier

A LIRE AUSSI